Diversification des produits de construction et d’aménagement

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Stéphane Miget reçoit Sabrina Pedrono, déléguée générale de France Douglas, Jean Piveteau, président de Piveteau Bois et Romain Pointet, responsable marché prescription, Pollmeier. Ils nous parlent des essences qu’ils utilisent pour la construction.

« France Douglas est une interprofession. Notre objectif est de caractériser et d’ouvrir le chemin aux entreprises pour qu’elles puissent utiliser du douglas qui est une essence émergente. Aujourd’hui, on estime qu’on récolte environ 2 millions de m3 de bois ronds et on peut s’attendre à ce qu’en 2030-40 on soit à 6 millions de m3. Le douglas a beaucoup de qualité, notamment sa durabilité et sa résistance mécanique très élevée. Le douglas offre diverses possibilités. On s’intéresse également à des offres en menuiserie mais aussi en ingénierie. »

« Piveteau fait à peu près 8000 m3 de lamellé-collé en douglas à destination de la construction. Nous faisons en complément des lamellé-collés, des contre-collés, des bois massifs aboutés et du CLT. »

« Pollmeier s’intéresse au hêtre. On a développé un lamibois à base de hêtre et un lamellé-collé. On a un intérêt mécanique à utiliser le hêtre. On a cherché à se développer dans d’autres secteurs pour pouvoir valoriser le hêtre dans la construction. On  peut également utiliser nos panneaux en aménagement intérieur. »

« Il faut qu’on trouve des solutions techniques pour utiliser nos essences. On fait une veille pour identifier les marchés de demain. On identifie ce qui peut se passer tout en mettant en parallèle les caractéristiques du douglas. Lorsqu’on a une piste de travail, on réunit un groupe de travail et on étudie ensemble ce qu’il est possible d’envisager. »

« Chez Piveteau, nous avons d’autres développement en cours notamment le CLT et toute une gamme de produit pour répondre aux problématiques des bâtiments de grande hauteur. »